Démolitions, 71 rue bellecombe, 14 et 16 rue germain.

Démolitions, 71 rue bellecombe, 14 et 16 rue germain.

Avec ses espaces dégagés et arasés de verdure, Ce charmant pan coupé dessiné entre les rues Germain et  Bellecombe ressemblait à une résurgence d’un autre temps.  Captive dans cet assoupissement de branches, cette touche de couleur étonnait la longévité.  Minuscule mais orgueilleuse flaque tout irisée d’émeraude, elle s’était, pour traverser jusqu’à nous les décennies, affairée docilement aux besognes requises d’elle dans la succession des hommes et des heures. Depuis longtemps déjà pourtant ses murs, ses arbres, n’avaient de force qu’à…

Lire la suite Lire la suite

L’inventaire participatif du pisé

L’inventaire participatif du pisé

L’année dernière le Musée des confluences lançait un inventaire participatif du pisé de terre dans l’agglomération lyonnaise, lequel suit actuellement son cours. Fort de mes cas lyonnais, et surtout villeurbannais, j’ai eu l’occasion de tester cet inventaire, y contribuer au moyen de mes propres travaux, clichés photos. C’est bien l’avantage de pouvoir disposer à sa guise d’autant d’écorchés et autres coupes transversales dans une ville dont on démolit tant de bouts à la fois. Ce samedi matin Emmanuel Mille, architecte,…

Lire la suite Lire la suite

Démolition 36 rue Francis Chirat, Patrimoine.troll 1ère édition

Démolition 36 rue Francis Chirat, Patrimoine.troll 1ère édition

Note : Sur un blog qui ne laisse guère de temps à son auteur que d’enchaîner les sujets de démolition, il importait de consacrer un petit intervalle d’expression approprié à sa décompression. Car le patrimoine doit rester une fête pour tous, même dans la ruine.  Et parce qu’autrement, oui, le patrimoine sous cet angle-là seulement, c’est déprimant. Attention, contenu non contractuel et conçu comme un clin d’œil au site de non information Le Gorafi. Cette petite maison blanche au charme…

Lire la suite Lire la suite

Démolitions diverses, rue Marius Berliet

Démolitions diverses, rue Marius Berliet

Sujette à diverses transformations en divers points, la rue Marius Berliet méritait son petit mélange. Des prestigieuses usines de construction automobile Berliet, dont l’importance avait raflé son nom à l’ancienne route d’Heyrieux, ne subsistent aujourd’hui que de méconnaissables loques. Ces vastes tènements industriels pourtant enjambaient allégrement la rue Audibert lavirotte qui ne semblait avoir été tracée que pour eux, et allaient occupant la meilleure part de deux ilots de maisons délimités par les rues de l’épargne, la route d’Heyrieux (future…

Lire la suite Lire la suite

Souvenir du Champs Clos, Rosières.

Souvenir du Champs Clos, Rosières.

Fenêtre ouverte sur lumières harassantes et toitures de béton, le regard lui-même n’avouait plus que l’asphyxie des jours à venir. Fuyant donc les fournaises des agglomérations, j’ai emprunté ce weekend des sentiers qui évoquaient déjà l’aventure et le trèfle. Et me voici de retour, avec dans ma giberne le souvenir des beaux jours. Et puisque même sur ma peau de citadin les coups de soleil, heureusement, ne dureront pas, me voici à m’épancher à l’ombre d’un souvenir. Pays de lauzes…

Lire la suite Lire la suite

La cabale et la fronde. Les législatives de Villeurbanne.

La cabale et la fronde. Les législatives de Villeurbanne.

Je me suis rendu jeudi dernier à la maison des associations des Buers et Croix Luizet. J’entendais assister à un authentique débat entre les principaux candidats aux élections législatives dans ma circonscription de Villeurbanne. Autour des deux animateurs siégeaient quatre candidats seulement : Bruno Bonnel pour la République en Marche, Emmanuelle Aziza pour Les Républicains, Najat Vallaud-Belkacem  pour le Parti Socialiste, Béatrice Vesiller enfin pour Europe Écologie Les verts. Ils ont parlé, parfois bien, d’autres fois moins bien. Il aura…

Lire la suite Lire la suite

Démolition Mondial Tissu, 305 Cours Emile Zola, Villeurbanne

Démolition Mondial Tissu, 305 Cours Emile Zola, Villeurbanne

Mondial Tissu a déménagé. Il a demeuré dans le quartier Flachet de Villeurbanne mais s’est déplacé légèrement vers l’ouest le long du Cours Emile Zola. Après ce départ, l’ancien site industriel de la rue Greuze qui l’abritait était appelé à de profondes modifications. J’en ignorais la teneur. Car, même en retournant en tous sens le panneau du permis de construire affiché là, qui m’annonçait une extension couplée à une surélévation, mes attentes restaient déçues et coincées sous ce sobre verdict…

Lire la suite Lire la suite

Démolition 53 et 55 rue Paul Verlaine, Villeurbanne

Démolition 53 et 55 rue Paul Verlaine, Villeurbanne

En jetant un œil au dernier numéro du Viva, revue mensuelle gratuite émanant de la municipalité villeurbannaise, je suis tombé nez à nez, pages 18 et 19, avec un article traitant de certain concours photo Instagram lancé à son initiative. Il célébrait les façades de la ville en récompensant le plus beau cliché.  L’impression de familiarité du cliché de la façade qui avait inspiré le lauréat me força à loucher d’un peu plus près sur la double page du Viva…

Lire la suite Lire la suite

Démolition, 31 rue Jean Bourgey, Villeurbanne

Démolition, 31 rue Jean Bourgey, Villeurbanne

Démolie, la petite maison du 31 de la rue Jean Bourgey, elle n’est assurément pas la première et n’est guère déterminée à demeurer longtemps dernière détruite dans le voisinage. Effet collatéral du projet d’extension de l’avenue Henri Barbusse, dit projet Gratte-ciel nord, quantité de bâtiments sont par conséquent appelés à « sauter » dans cette fièvre de reconstruction et c’est une longue fête à la poussière qui a commencé tôt et finira tard. Le projet de logements qui accapare les lieux concerne…

Lire la suite Lire la suite

Démolitions des N°1 et 51 Rue Saint-Isidore

Démolitions des N°1 et 51 Rue Saint-Isidore

La rue Saint-Isidore commence et finit mal. Ce sont deux projets distincts menés à chacune des extrémités de cette rue qui signent le ravage de ce ravissant petit bout du quartier Montchat. Saluons au moins l’esprit de constance qui règle le timing des démolitions. En effet, l’union dans le néant des deux entrées de la rue s’autorise de la plus stricte synchronisation. Il importait sans doute de refuser aux passants désireux d’emprunter la Saint-Isidore tout accès qui ne leur fût…

Lire la suite Lire la suite