Départ et sauvetage de statue

Départ et sauvetage de statue

Cette semaine, marquée pour moi par le départ et le transport de la sculpture de Davy, m’a permis d’en immortaliser le bon déroulement et l’événement par quelques prises de vue bien de circonstance. Nous n’avons pu que nous réjouir d’un sauvetage intervenu juste à temps pour lui épargner la démolition totale qui guette le site qui l’abritait jusqu’à mercredi dernier.

A ma grande surprise l’annonce passée il y a quelques mois avait concouru à lui trouver preneur presque aussitôt. Un grand merci donc aux Amis du patrimoine et de l’environnement de Bessenay pour leur démarche volontaire. La statue a été embarquée ce mercredi par leurs soins, à destination de la commune de Besssenay où elle devrait être visible du public après tous les aménagements nécessaires.

La statue sanglée et prête au transport

Il règne, nous nous en apercevons chaque jour, entre les amoureux des belles choses, des choses de l’art humain, un esprit de solidarité qui permet d’éviter les atteintes trop dégradantes, que l’abandon, la négligence quelques fois, trop souvent, voudraient leur faire subir. Tous ces efforts font l’office d’une sauvegarde contre une standardisation bêtifiante, un saccage désinvolte de nos cadres de vie, en ville, et pas seulement en ville.

Rappelons que le site duquel nous avons contribué à l’extraire est un ensemble d’anciens bâtiments majoritairement en bois, datés du début du XXe, parfaitement remarquables enfin par leur ampleur. La grande halle du fond, naguère dévolue au travail de la charpenterie, qui sert aujourd’hui de parking va être emportée avec le reste. C’est là un long sujet patrimonial qui me tient à cœur et sur lequel je prépare un sujet conséquent.

La grande halle et son couvrement charpenté à ciel vitré

Je me bornerai pour le présent et sur le sujet à de simples évocations : lieu de travail où les échardes ont côtoyé la sueur, puis à une époque toute récente, lieu où la récréation, les loisirs, les spectacle et les arts conjuguaient leur panache dans un cadre arboré, propice par ailleurs à des activités utiles et constructives : menuiserie encore et paniers de légumes pour les riverains.

Entrée du site sous son ultime parure estivale

C’est ici enfin que tu as sculpté, Davy, autodidacte, poussé par la proximité et l’émulation de tes voisins de fortune. Là, tu as incarné dans la pierre les rêveries que le lieu et les habitants t’ont inspirées et communiquées.

Bavardages, émulations, créations, communications.

Vue d’ensemble sur le site au carrefour des rues Germain & Bellecombe, voué à une prochaine démolition

A voir donc ce que les futurs nouveaux habitants, déterminés sans aucun doute à s’entasser, sans se parler, ni se connaître, produiront et apprendront à l’avenir, ici dans ces lieux que de radicales transformations appellent en tous points.

4 réactions au sujet de « Départ et sauvetage de statue »

  1. Pour info:
    Les deux piliers de Davy ont été positionnés comme suit:
    1-pilier brut à l’horizontale, parallèle aux 2 voies de la ligne de chemin de fer, véritable banc invitant le passant à la méditation….
    2-pilier sculpté à la verticale, face à la route permettant à la voix de s’exprimer et de s’élever … A l’arrière de la sculpture, un arbre à papillons complète et animera à terme le dit tableau.
    Entre les 2 piliers, une porte imaginaire dont la clé de lecture appartient à tous et à personne…..

    1. Très content de recevoir de vos nouvelles. Tout ceci est prometteur et ces dispositions paraissent faire honneur à la statue et au site. J’irai voir cela avec grand plaisir si tout est déjà en place.
      Merci beaucoup 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *