Démolition : N°117 & 119 rue Baraban

Démolition : N°117 & 119 rue Baraban

« Risque d’effondrement » Ne vous laissez pas impressionner par l’insoutenable caractère d’incertitude auquel relègue cet affichage et raccrochez-vous à de rassurantes convictions : à l’heure où je parle, les deux maisons qui en faisaient l’objet sont d’ores et déjà réduites à un insignifiant et inoffensif tas de gravats. Ouf, la catastrophe a été évitée de justesse. Il y a eu du remue-ménage ce mois-ci dans le secteur. Les expertises avaient révélé que les maisons à démolir présentaient le risque de se démolir…

Lire la suite Lire la suite

Association Les ateliers La Mouche

Association Les ateliers La Mouche

Cette (honorable) association créée en juillet dernier, se donne pour tâche la protection et la valorisation des anciens ateliers de la Mouche, dont le devenir, en plein cœur du 7e arrondissement de Lyon, est aujourd’hui en question. Afin d’asseoir son propos, elle organise régulièrement des visites auxquelles les citoyens sont gracieusement conviés. Le mot d’ordre est à une réhabilitation respectueuse des lieux tournée vers un usage destiné au plus grand nombre. Heureuse initiative que celle qui invite les habitants à…

Lire la suite Lire la suite

Démolition : 40 au 44 rue Saint-Isidore

Démolition : 40 au 44 rue Saint-Isidore

Je m’en suis aperçu en me baladant hier : la persistance de la rue Saint-Isidore au sein de Monchat comme belle, simple et attachante rue de village est devenue un concept très relatif. Monchat, peut-on s’enthousiasmer pour notre ville, les joyaux qu’elle recèle, et se dispenser de connaitre Monchat ? Monchat, c’est une parade bourgeoise proprette où les usines mêmes s’enrobent de verdure dans une accolade lumineuse : Avec de-ci de-là d’éloquentes touches, celles d’un art architectural qui infléchit le temps…

Lire la suite Lire la suite

Statue cherche preneur

Statue cherche preneur

Cette statue contemporaine affiche sa naïve figure en pierre dorée dans un atelier au carrefour des rues Bellecombe et Germain (Lyon 6e). Hélas promise à une prochaine démolition avec le site qui l’abrite,  ce beau bébé de plus d’une tonne se dispenserait allègrement de partager ce sort funeste s’il trouvait preneur. C’est la raison pour laquelle je me fais porte-parole de son auteur, un sculpteur qui trouverait bien du soulagement dans cet hypothétique preneur. Davy (c’est son nom), n’a pas…

Lire la suite Lire la suite

Démolition : 6 Rue Béranger.

Démolition : 6 Rue Béranger.

Je passais suffisamment souvent devant elle pour me préoccuper à bon droit de son avenir. Je me disais : « Tu n’as pas la carrure ma petite, des ambitions de logement proches de la nullité, et en plus tu as le front de tourner le dos à cette puante de Part-Dieu qui t’arrive par derrière. A ce stade de désinvolture c’est d’ailleurs de l’inconscience» Bilan des courses quand j’ai aperçu hier un petit panneau de voirie placardé sur ta figure, je me suis…

Lire la suite Lire la suite

Dépôt Parmentier (3) – Réseau de transport et conquête de nouveaux territoires

Dépôt Parmentier (3) – Réseau de transport et conquête de nouveaux territoires

Premiers pas, au delà du réseau initial, la ligne Lyon-Saint-Fons. Dans les premières années du XXe siècle, la convergence de lignes du réseau des tramways autour du secteur de l’avenue Berthelot orienta naturellement le choix de la compagnie O.T.L, détentrice de la majeure partie du réseau, vers cet emplacement stratégique, approprié à la construction de son nouveau dépôt de véhicules. L’existence de ce dépôt trouvant son explication dans celle du réseau ainsi constitué,  j’ai souhaité y consacrer un développement conséquent….

Lire la suite Lire la suite

Démolition : Torréfaction du Rhône café Ras d’Amhara

Démolition : Torréfaction du Rhône café Ras d’Amhara

Le bâtiment de Torréfaction du Rhône café Ras d’Amhara, situé rue pierre Sémard/Passage Faugier finit d’être jeté par terre. Plus d’informations historiques ici à son sujet : http://patrimoine.rhonealpes.fr/dossier/brulerie-dite-torrefaction-du-rhone-cafe-ras-d-amhara/d48c1810-4f1b-46b9-aaff-cde80ded71e6 Une page de l’histoire industrielle supplémentaire de Lyon et du quartier Gerland qui se tourne, entrainant avec elle son patrimoine. Mais que les amateurs de légos polychromes se réjouissent, l’œuvre entamée dans ce coin-ci se poursuivra avec assiduité et sans faillir : A deux pas pourtant, c’est encore l’authentique entrée de la rue…

Lire la suite Lire la suite

Retour de vacances

Retour de vacances

Le dépôt Parmentier n’existe plus. Il est à peu près permis de s’exprimer en ces termes. Ne reste que la « maison » destinée à être conservée, et dont la réhabilitation justifie à elle seule la célébration de cet authentique modèle de réhabilitation dont parlait le Progrès (enfin je crois que c’était Le Progrès). Il faut savoir en effet que le chantier de réhabilitation qui se tient dans ce coin du 7e arrondissement a achevé de convaincre les esprits les plus sceptiques….

Lire la suite Lire la suite

Incendie du dépôt St-Just

Incendie du dépôt St-Just

Ce sont d’étranges bougies que nous soufflons là. Il y a tout juste 105 ans le dépôt des O.T.L de St Just partait en fumée. Le chantier de sa reconstruction occupa considérablement la compagnie à compter de l’année 1911. J’aurais l’occasion d’y revenir prochainement. Que reste-t-il d’ailleurs de son successeur, nouveau dépôt, tel qu’il fut reconstruit ? Cherchez donc du coté de l’actuelle station de métro du quartier St Just. Incendie ou pas, c’est fou comme le patrimoine a tendance…

Lire la suite Lire la suite

Le garage du Clos Jouve

Le garage du Clos Jouve

Méconnu et parfaitement éclipsé par les célébrités avoisinantes du 1er arrondissement, le garage du Clos Jouve disparait en silence et sans se plaindre. Il en a assurément du mérite de savoir tirer sa révérence sans esclandre inutile. Certes, sa situation dans l’impasse des Chartreux ne facilitait pas la connaissance de son cas. D’ailleurs le site est chargé d’histoire et la disparition d’un banal petit garage ne méritait de prime abord pas davantage de tapage. Mais qu’on se demande si cette…

Lire la suite Lire la suite