Archives de
Catégorie : Non classé

Les Etablissements Marmonier à Lyon

Les Etablissements Marmonier à Lyon

Le sujet dont je veux ouvrir aujourd’hui la première page s’est imposé à moi à une date relativement récente. A sa découverte, en septembre dernier, j’avais bouleversé mes plans et éclipsé tous les anciens sujets que je méditais depuis des semaines. L’obligation, presque le devoir, de ne pas retarder sa présentation tenait à une motivation très simple. Il se trouve que le bâtiment dont il s’agit était visible depuis l’entrée des archives départementales où je me rends quotidiennement. En clair…

Lire la suite Lire la suite

Démolitions, 71 rue bellecombe, 14 et 16 rue germain.

Démolitions, 71 rue bellecombe, 14 et 16 rue germain.

Avec ses espaces dégagés et arasés de verdure, Ce charmant pan coupé dessiné entre les rues Germain et  Bellecombe ressemblait à une résurgence d’un autre temps.  Captive dans cet assoupissement de branches, cette touche de couleur étonnait la longévité.  Minuscule mais orgueilleuse flaque tout irisée d’émeraude, elle s’était, pour traverser jusqu’à nous les décennies, affairée docilement aux besognes requises d’elle dans la succession des hommes et des heures. Depuis longtemps déjà pourtant ses murs, ses arbres, n’avaient de force qu’à…

Lire la suite Lire la suite

L’inventaire participatif du pisé

L’inventaire participatif du pisé

L’année dernière le Musée des confluences lançait un inventaire participatif du pisé de terre dans l’agglomération lyonnaise, lequel suit actuellement son cours. Fort de mes cas lyonnais, et surtout villeurbannais, j’ai eu l’occasion de tester cet inventaire, y contribuer au moyen de mes propres travaux, clichés photos. C’est bien l’avantage de pouvoir disposer à sa guise d’autant d’écorchés et autres coupes transversales dans une ville dont on démolit tant de bouts à la fois. Ce samedi matin Emmanuel Mille, architecte,…

Lire la suite Lire la suite

Démolitions diverses, rue Marius Berliet

Démolitions diverses, rue Marius Berliet

Sujette à diverses transformations en divers points, la rue Marius Berliet méritait son petit mélange. Des prestigieuses usines de construction automobile Berliet, dont l’importance avait raflé son nom à l’ancienne route d’Heyrieux, ne subsistent aujourd’hui que de méconnaissables loques. Ces vastes tènements industriels pourtant enjambaient allégrement la rue Audibert lavirotte qui ne semblait avoir été tracée que pour eux, et allaient occupant la meilleure part de deux ilots de maisons délimités par les rues de l’épargne, la route d’Heyrieux (future…

Lire la suite Lire la suite

Souvenir du Champs Clos, Rosières.

Souvenir du Champs Clos, Rosières.

Fenêtre ouverte sur lumières harassantes et toitures de béton, le regard lui-même n’avouait plus que l’asphyxie des jours à venir. Fuyant donc les fournaises des agglomérations, j’ai emprunté ce weekend des sentiers qui évoquaient déjà l’aventure et le trèfle. Et me voici de retour, avec dans ma giberne le souvenir des beaux jours. Et puisque même sur ma peau de citadin les coups de soleil, heureusement, ne dureront pas, me voici à m’épancher à l’ombre d’un souvenir. Pays de lauzes…

Lire la suite Lire la suite

La cabale et la fronde. Les législatives de Villeurbanne.

La cabale et la fronde. Les législatives de Villeurbanne.

Je me suis rendu jeudi dernier à la maison des associations des Buers et Croix Luizet. J’entendais assister à un authentique débat entre les principaux candidats aux élections législatives dans ma circonscription de Villeurbanne. Autour des deux animateurs siégeaient quatre candidats seulement : Bruno Bonnel pour la République en Marche, Emmanuelle Aziza pour Les Républicains, Najat Vallaud-Belkacem  pour le Parti Socialiste, Béatrice Vesiller enfin pour Europe Écologie Les verts. Ils ont parlé, parfois bien, d’autres fois moins bien. Il aura…

Lire la suite Lire la suite

Démolitions des N°1 et 51 Rue Saint-Isidore

Démolitions des N°1 et 51 Rue Saint-Isidore

La rue Saint-Isidore commence et finit mal. Ce sont deux projets distincts menés à chacune des extrémités de cette rue qui signent le ravage de ce ravissant petit bout du quartier Montchat. Saluons au moins l’esprit de constance qui règle le timing des démolitions. En effet, l’union dans le néant des deux entrées de la rue s’autorise de la plus stricte synchronisation. Il importait sans doute de refuser aux passants désireux d’emprunter la Saint-Isidore tout accès qui ne leur fût…

Lire la suite Lire la suite

Pétition en faveur des N°9, 11 rue Paul Bert et N°10, 12 rue Moncey

Pétition en faveur des N°9, 11 rue Paul Bert et N°10, 12 rue Moncey

Un petit mot afin d’évoquer le devenir de ces maisons, celles-là : Elles forment l’entrée actuelle des rues Moncey et Paul Bert, les dites rues rayonnant depuis l’ancienne place du Pont. Disons plutôt qu’elles rayonnaient, selon un plan beaucoup plus lisible autrefois, avant que l’espèce de gros arrondi dont je vais parler un peu plus loin ne vienne s’épater en plein milieu. Ces maisons-là que pourrait-il  leur arriver, vous demandez-vous peut-être, elles qui sont faites pour durer encore 500 ans ? La…

Lire la suite Lire la suite

Pétition pour la conservation de l’église Notre-Dame de l’Espérance (Villeurbanne)

Pétition pour la conservation de l’église Notre-Dame de l’Espérance (Villeurbanne)

Notre-Dame de l’Espérance. Aussi vrai que l’espérance est un concept universel et porteur d’avenir, jamais il ne devrait être permis à quiconque de se voir ôté d’espérer. C’est sans aucun doute de plus prosaïques pensées que je ruminais, il y a de cela quatre à cinq ans, quand en quête d’un abri de fortune, je rodais dans les parages de cette église méconnue, perdue au beau milieu de la rue Francis de Préssensé. Vaquant dans le secteur à mes nobles…

Lire la suite Lire la suite

Démolition 46 rue Julien et 15 rue Camille

Démolition 46 rue Julien et 15 rue Camille

Quand, du coté de Monchat, tu te portes à la rencontre de Camille et de Julien avec le sentiment de passer un tout petit peu trop tard, et que tu te demandes alors : « Mais qu’y avait-il donc ici la semaine dernière, Sacrebleu, avant ce pittoresque trou d’obus ? » Réponse grâce à Google Map et sa fabuleuse machine à remonter le temps : Ah, d’accord. Merci Google de conserver une trace plus indélébile de notre patrimoine lyonnais que ne le…

Lire la suite Lire la suite